Disparition de Chantal Demers: un corps retrouvé par la police dans un bois

La police de Québec a fait la découverte d’un corps lundi soir dans un bois où des recherches étaient effectuées pour retrouver Chantal Demers, disparue depuis une semaine.

Les autorités policières ont localisé le corps dans un secteur boisé du rang Saint-Mathias, à Saint-Raymond-de-Portneuf.

Une autopsie sera pratiquée sur le corps de la victime afin de déterminer son identité, a fait savoir Marie-Ève Painchaud de la police de Québec.

Le bois est considéré comme une scène de crime et plusieurs policiers étaient mobilisés en soirée pour récupérer des indices qui pourraient être cruciaux à l’enquête.

La famille de Chantal Demers a été mise au courant de la macabre découverte effectuée par la police en soirée.

Depuis une semaine, les autorités sont mobilisées pour retrouver Chantal Demers, une dame âgée de 46 ans.

Le dimanche 3 mai, la fille de la disparue avait pu parler une dernière fois à sa mère. Elle a rapporté que celle-ci était en pleure et dans un état de panique.

La police de Québec a lancé un avis de disparition pour la femme, le mercredi suivant.

Des recherches ont été effectuées dans plusieurs secteurs de Québec par plusieurs équipes spécialisées dans de telles opérations. Lundi soir, les recherches étaient concentrées dans le rang Saint-Mathias, où des patrouilleurs en VTT et un maître-chien étaient mobilisés.

Au cours de la fin de semaine, un proche de la disparue, Victor Poirier, a comparu pour faire face à des accusations de voies de fait causant des lésions, ont rapporté plusieurs médias.

Les gestes qui lui sont pour l’instant reprochés remontent à avant la disparition de la dame, avec qui il aurait entretenu une relation, selon ces sources.

Le corps retrouvé lundi soir l’a été à proximité du lieu où le suspect a été arrêté par la police, vendredi dernier.

«Il n’y a pas de nouveau en ce qui concerne cet homme. L’enquête déterminera l’identité de la personne découverte et par la suite l’enquête va suivre son cours afin de savoir si d’autres accusations vont être portées contre le suspect», a indiqué la porte-parole de la police de Québec.