Dons en argent et bénévolat: les Canadiens ont été plus généreux cette année

MONTRÉAL – Les Canadiens semblent plus généreux en cette saison des Fêtes: la somme d’argent qu’ils ont consacrée à des causes charitables a augmenté.

Une nouvelle étude démontre que 86 pour cent des Canadiens soutiendront une quelconque activité de charité avec de l’argent, des biens ou en faisant du bénévolat, et le montant total moyen de leurs dons s’élève à 580 $, soit une hausse de 23 $ par rapport à 2012.

L’étude effectuée par BMO Banque privée Harris révèle que 52 pour cent des Canadiens sondés ont affirmé qu’ils donneraient de l’argent à une cause, alors que 49 pour cent ont l’intention de donner de la nourriture non périssable ou un panier de vivres.

Le sondage révèle aussi que 47 pour cent des gens avaient l’intention de donner des vêtements et que 23 pour cent feraient du bénévolat en novembre et en décembre.

L’Ontario et l’Alberta sont les provinces les plus généreuses au pays: 89 pour cent de leurs résidents ont indiqué qu’ils feraient un geste charitable durant les Fêtes cette année. Le Québec et les provinces des Prairies arrivaient en seconde position, avec 85 pour cent.

BMO Banque privée Harris affirme que les Canadiens soutiennent une grande variété de causes, et donnent entre quelques dollars et un million $ aux oeuvres charitables.

«En fonction du montant qu’ils donnent, certains créent une fondation privée. Ceux-là consacrent au moins un million $ à la philanthropie», a expliqué Marvi Ricker, vice-présidente et directrice générale des services conseils en philanthropie de BMO Banque privée Harris.

«À l’opposé, il y a des gens qui donnent simplement de l’argent dans les tirelires de l’Armée du salut ou qui donnent à des banques alimentaires locales. Entre les deux, il y a des gens nantis qui peuvent se permettre de donner dans les milliers de dollars, mais pas dans les millions, et il peuvent créer un fonds dans une fondation communautaire locale ou donner une somme importante à leur université ou à l’hôpital local», a détaillé Mme Ricker, jointe à Toronto.

Les Canadiens se sentent mieux par rapport à la situation économique et cela les rend un peu plus généreux, a-t-elle ajouté.

Selon l’étude, les causes les plus populaires parmi les Canadiens en 2013 sont la santé et les services médicaux (63 pour cent) et la lutte contre la pauvreté (41 pour cent).

«Les soins de santé sont un enjeu très important pour la plupart des gens. C’est la priorité pour les baby-boomers», a affirmé Mme Ricker.

En 2013, 77 pour cent des Canadiens avaient fait un don à une oeuvre de charité au cours des 12 derniers mois.

Le sondage en ligne a été mené par la firme de recherche et de marketing Pollara du 29 novembre au 4 décembre auprès d’un échantillon de 1023 Canadiens âgés de 18 ans et plus.

Le sondage en ligne ne comporte pas de marge d’erreur parce qu’il s’appuie sur un échantillon non probabiliste.