Procès Duffy: Nigel Wright a maintenu le contact avec son successeur

OTTAWA – Nigel Wright, ex-chef de cabinet du premier ministre Stephen Harper, a maintenu le contact avec son successeur jusqu’à tout récemment encore — en fait, jusqu’à la veille du déclenchement de la campagne électorale.

Témoignant mardi au procès de Mike Duffy, M. Wright a indiqué qu’il échangeait encore des messages textes avec Ray Novak il y a à peine deux semaines.

M. Wright a aussi soutenu que M. Novak avait toujours été au courant du chèque personnel de 90 000 $ qu’il a remis à M. Duffy pour rembourser des frais de séjour et de voyage réclamés de façon douteuse au Sénat.

Or, le premier ministre sortant soutient depuis plusieurs jours, en pleine campagne électorale, que MM. Wright et Duffy sont les deux seuls responsables de ce scandale.

M. Duffy est accusé de fraude, de corruption et d’abus de confiance, mais le sénateur clame son innocence. Son avocat, Donald Bayne, plaide que le sénateur a été contraint d’accepter un stratagème élaboré par le cabinet du premier ministre pour éviter d’embarrasser davantage le gouvernement Harper.

En contre-interrogatoire, mardi, M. Wright a d’abord indiqué qu’il avait parlé pour la dernière fois à M. Novak en mai ou en juin. Il a par la suite précisé qu’il avait échangé des textos avec lui «probablement il y a deux semaines environ».

Laisser un commentaire