E.coli : une entente est conclue dans le recours collectif contre XL Foods

CALGARY – Une entente a été conclue dans le recours collectif contre XL Foods déposé à la suite d’une éclosion de la bactérie E.coli.

L’entreprise XL Foods exploitait une usine d’emballage de viandes dans le sud de l’Alberta lors d’un rappel majeur de viande de boeuf contaminée en 2012. Il s’agit du plus grand rappel de la viande de boeuf de l’histoire canadienne.

L’accord devra être soumis à l’approbation du tribunal a expliqué, jeudi, l’avocat de Calgary, Clint Docken, qui défend une poignée de clients.

La compensation prévue totalise quatre millions de dollars, selon M. Docken. Une audience se tiendra à l’automne pour approuver formellement l’accord.

En 2012, XL Foods a rappelé plus de 1,8 million de kilogrammes de viande bovine au Canada et aux États-Unis. L’usine située à Brooks, en Alberta, a par la suite été vendue à JBS Canada en 2013.

En octobre 2012, un des principaux dirigeants de XL Foods, Brian Nilsson, avait présenté ses excuses aux gens tombés malades en raison de la contamination. Il avait été cité par les médias rapportant que la compagnie prenait l’entière responsabilité.

«Ce fut une bataille difficile mais nous avions un juge proactif dans le dossier et ça nous a certainement aidé», a affirmé M. Docken.

L’entente a plusieurs volets selon l’avocat. Il y a, notamment, une compensation pour les prestataires des régimes de santé provinciaux pour couvrir les frais des traitements des conséquences causées par cette viande avariée. Il y a aussi un montant d’argent prévu pour le remboursement des clients qui ont dû jeter la viande en raison du vaste rappel.

«Les gens qui ont souffert, particulièrement d’une intoxication à la bactérie E.coli, à la suite de la consommation de cette viande contaminée sont également potentiellement admissibles», a déclaré l’avocat.

«Certains ont été victimes de très graves maladies et ont dû subir une importante hospitalisation», a-t-il ajouté.

Le nombre de demandeurs ne sera pas connu avant l’automne selon M. Docken. La majorité d’entre eux, selon lui, se trouvent en Alberta et en Ontario. Certains consommateurs sont établis aux États-Unis.

Les sommes des paiements varieront de quelques centaines à des dizaines de milliers de dollars, a-t-il dit.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie