Edmonton: un soldat accusé d’infractions sexuelles subira un procès devant jury

EDMONTON – Un soldat de haut rang d’Edmonton, qui est accusé d’infractions de nature sexuelle, a choisi de subir un procès devant un jury.

Le lieutenant-colonel Mason Stalker, commandant du premier bataillon de l’Infanterie légère canadienne de la princesse Patricia, a été arrêté en juillet et fait face à dix chefs d’accusation. Il est notamment accusé d’agression sexuelle.

Les incidents présumés seraient survenus auprès d’un cadet militaire, à Edmonton, entre 1998 et 2007.

Un représentant du tribunal a affirmé que les audiences préliminaires devraient commencer le 2 août 2016.

La date du procès n’a pas encore été fixée.

Stalker a été suspendu de son poste pendant que les procédures judiciaires suivent leur cours.