Embauche au ministère des Anciens combattants: pas du rattrapage, dit O’Toole

OTTAWA – Le ministère des Anciens combattants a procédé à de nombreuses embauches cette semaine, mais le ministre responsable insiste qu’il ne s’agit pas d’une mesure de rattrapage pour corriger l’effet des compressions imposées par le gouvernement conservateur.

Le ministère accueillera une centaine de nouveaux gestionnaires pour répondre aux besoins des anciens combattants qui doivent affronter désormais des problèmes beaucoup plus complexes et graves.

Lors d’une rencontre avec des militants pour les droits des vétérans, plus tôt cette semaine, le ministre Erin O’Toole a précisé que cent autres employés seraient embauchés pour travailler sur les réclamations de prestations d’invalidité. Selon une enquête du vérificateur général rendue publique le mois dernier, certains bénéficiaires doivent attendre jusqu’à huit mois avant de recevoir leurs premiers versements.

Les nouveaux postes sont permanents et temporaires au sein du ministère, qui avait dû réduire ses effectifs considérablement dans les dernières années.

En entrevue avec La Presse Canadienne, M. O’Toole a indiqué que cette décision avait été prise pour répondre aux critiques du vérificateur général. Il a ajouté que les réclamations des anciens combattants relativement à la santé mentale avaient augmenté de façon plus importante que le gouvernement avait prévu.

Laisser un commentaire