En tournée électorale, Kathleen Wynne se fait demander comment stopper Rob Ford

TORONTO – Comment expliquer les «problèmes» de Rob Ford à un enfant?

La première ministre ontarienne Kathleen Wynne a peiné à le faire en français alors qu’elle répondait à des questions d’élèves lors d’un arrêt de campagne, vendredi, dans une école primaire de Toronto.

L’un des élèves a posé une question dans la langue de Molière sur les relations entre la province et le gouvernement municipal, et, après une brève réponse de la première ministre sortante, l’enfant lui a demandé comment M. Ford pouvait être stoppé.

Après que les rires se furent tus dans la salle, Mme Wynne a répondu que la Ville avait donné les pouvoirs de M. Ford au maire adjoint «puisqu’en ce moment, M. Ford a des problèmes».

S’empêtrant quelque peu dans ses mots en français pour cette réponse, Mme Wynne s’est ensuite fait demander si elle avait personnellement rencontré le controversé et bouillant maire.

Elle a répondu par l’affirmative, mais pas récemment, puisque le maire adjoint Norm Kelly dirige actuellement la métropole.

À une intersection à l’extérieur de l’École élémentaire Pierre-Elliott-Trudeau, quelqu’un avait placé un autocollant indiquant «Rob Ford» sous le mot «Stop» («Arrêt») de l’un des panneaux de circulation.