En voulant secourir des canetons, une fille provoque un accident mortel

MONTRÉAL – Une jeune conductrice accusée de négligence criminelle ayant causé la mort a dit s’être arrêtée sur une voie de l’autoroute pour ramasser des canetons afin de les ramener chez elle.

Emma Czornobaj, qui subit un procès devant jury, est aussi accusée de conduite dangereuse. La Couronne lui reproche d’avoir causé la mort du motocycliste André Roy, un homme de 50 ans et de sa passagère, sa fille Jessie âgée de 16 ans.

L’accusé a relaté sa version des faits, mardi.

Elle a raconté qu’elle revenait de travailler lorsqu’elle a aperçu des canetons sur le bord de l’autoroute. Elle a rangé son véhicule sur la voie de gauche, le plus près possible de l’accotement, allumant ses clignotants de secours et actionnant le frein d’urgence.

L’accusée a assuré qu’elle avait vérifié la circulation avant d’arrêter. Celle-ci n’était pas lourde.

Elle a ajouté que son intention était de ramasser les canetons et les ramener chez elle. Mais les petites bêtes se sont rapidement éloignées d’elle alors que celle-ci tentait de s’en approcher.

C’est en revenant sur ses pas qu’elle a vu une motocyclette percuter l’arrière de son automobile.

Elle est éclaté en larmes en voyant Jessie Roy voler dans les airs.

La scène s’est déroulée pendant environ 20 secondes.

«Je voulais seulement ramasser tous ces canetons et les installer dans mon auto. Je sais que j’ai commis une erreur.»

Un témoin de la Couronne a affirmé qu’André Roy roulait à environ 115 km/h au moment où il a commencé à freiner. Il avait ralenti sa vitesse à 105 km/h au moment de l’impact.

La vitesse maximale permise à cet endroit de l’autoroute est de 90 km/h.