Entre 30 et 1000 litres de diesel se déversent dans une baie de Vancouver

VANCOUVER – Une fuite, provenant vraisemblablement d’un bateau, a entraîné le déversement de 30 à 1000 litres dans la baie de False Creek, à Vancouver, a annoncé le directeur général adjoint de la municipalité, lundi.

Sadhu Johnston a indiqué que ce déversement ne menaçait pas la santé des habitants du secteur. Il a conseillé aux résidants ayant respiré des odeurs de carburant de fermer leurs fenêtres et d’éteindre leur système d’air conditionné.

La Garde côtière canadienne a alerté les autorités municipales vers 2 h 30, lundi. Des équipes d’intervention tentent de récupérer la substance d’ici la fin de la journée.

Quelque 300 mètres de barrières flottantes ont été déployées près de l’île Granville. Des équipes ont mené des opérations de nettoyage en utilisant des produits absorbants, a dit un porte-parole de la Garde côtière, Jeff Brady.

Se fiant à l’odeur et à l’apparence du carburant, les équipes de nettoyage ont pu déterminer qu’il s’agissait de diesel, a ajouté M. Brady. Une grande partie du carburant a été pompé ou s’est évaporé. Des équipes ont parcouru la baie de False Creek pour s’assurer qu’il n’y avait pas d’autres nappes de carburant.

M. Johnston a mentionné que les communications entre la municipalité et la Garde côtière s’étaient améliorées depuis un déversement survenu plus tôt cette année. En avril, plus de 2500 litres de combustibles provenant d’un navire s’étaient déversés dans la baie des Anglais.

«Nous sommes encore en train de plancher sur les protocoles d’avis mais les choses s’améliorent, a-t-il souligné. La Garde côtière reconnaît l’importance de collaborer et de communiquer avec la municipalité, ce que nous apprécions vraiment. On veut maintenant affiner tout cela.»