Fuite de 7000 litres de pétrole à Lévis: l’opération de récupération se poursuit

LÉVIS, Qc – L’opération de récupération des quelque 7000 litres de pétrole brut qui se sont déversés mercredi près de la raffinerie Jean-Gaulin à Lévis se poursuivait jeudi.

Des camions munis de pompes étaient sur place pour aspirer le pétrole qui s’est répandu sur un terrain appartenant à la raffinerie, une propriété d’Énergie Valero.

Selon la directrice aux affaires publiques et gouvernementales de l’entreprise, Julie Cusson, la totalité du pétrole qui a fui devrait être récupérée.

La présence d’une couche de neige facilite l’opération, puisque le pétrole n’a pas pu s’infiltrer dans le sol, a-t-elle spécifié en entrevue avec La Presse Canadienne.

C’est un opérateur qui a détecté la fuite aux alentours de 11 h, mercredi, lors d’une inspection de routine. Moins de 30 minutes plus tard, la production reliée à la conduite défectueuse était interrompue, a indiqué Mme Cusson.

Des équipes s’affairent toujours à déterminer ce qui a causé l’incident et à effectuer les réparations nécessaires.

Il faudra attendre encore quelques jours avant que les unités de production liées à la conduite défectueuse soient remises en service.

La dernière fuite répertoriée par Énergie Valero à son installation de Lévis s’était produite en août 2015. Environ 6500 litres de pétrole s’étaient déversés.

La raffinerie de Lévis a commencé ses activités en 1961 sous le nom Ultramar. Sa capacité de raffinage a été portée à plus de 265 000 barils (ou 41,5 millions de litres) par jour en 2008.

L’entreprise porte le nom Énergie Valero depuis 2013.

Laisser un commentaire