Gaspésie: Jean-Claude Legresley, 66 ans, demeure introuvable depuis dimanche

MONTRÉAL – Les recherches lancées pour essayer de retrouver un sexagénaire mystérieusement disparu dans le quartier de Newport, à Chandler, en Gaspésie, dimanche dernier, ont été suspendues pour une période indéterminée.

Elles pourraient reprendre dans le futur dans la mesure où de nouveaux indices susceptibles de permettre de localiser Jean-Claude Legresley étaient transmis à la Sûreté du Québec (SQ).

D’ailleurs, les enquêteurs affectés au dossier s’efforceront de continuer de recueillir des renseignements provenant du grand public.

Ils demandent aux habitants du quartier de Newport et des environs de se donner la peine de jeter un coup d’oeil autour de leur propriété pour détecter toute trace potentielle du passage de l’homme de 66 ans.

Des policiers se posteront sur la route 132, jeudi, afin de distribuer des photographies de M. Legresley dans l’espoir d’entrer ainsi en contact avec un possible témoin.

Les plongeurs de la SQ étaient arrivés à Chandler, mercredi matin, pour joindre leurs efforts à ceux des nombreux autres secouristes et bénévoles qui étaient à la recherche de l’homme.

Ce dernier a été vu pour la dernière fois alors qu’il marchait en bordure de la route 132 en direction ouest dimanche vers 14 h.

«C’est un grand mystère pour nous tous», a reconnu le sergent Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec.

«Monsieur marchait tout simplement pour se rendre à l’épicerie du coin et il n’y a aucun élément qui ressort de cette enquête qui nous permettrait d’expliquer les raisons de sa disparition.»

Le sexagénaire a une conjointe et trois enfants, qui sont extrêmement inquiets.

L’hélicoptère de la SQ a patrouillé les berges de la baie des Chaleurs tous les matins depuis lundi. Ce corps de police avait également dépêché, mardi, une équipe de l’unité d’urgence comprenant 18 membres pour venir en aide aux policiers déjà sur place.

Les pompiers de Chandler, de même que des bénévoles accrédités, participaient aux recherches avec des véhicules tout-terrain et des motoneiges.

Malgré ce déploiement, les efforts sont demeurés vains.

«On n’a absolument rien trouvé qui pourrait lui appartenir, a précisé le sergent Doiron. Il n’y a aucun indice pour expliquer les raisons de sa disparition, malheureusement.»

Jean-Claude Legresley mesure 1 m 80, pèse environ 95 kg, a les cheveux gris et les yeux verts. Sa dentition inférieure est incomplète, au centre.

Lorsqu’il a été vu pour la dernière fois, il portait un pantalon de travail de couleur marine, une veste noire avec l’inscription DEMIX sur l’épaule gauche et des bottes d’hiver courtes.

Toute personne qui détiendrait des renseignements pouvant aider à le retrouver est priée de communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.