«Halifax Chronicle Herald»: les 18 préavis de licenciement suspendus

HALIFAX – Le syndicat représentant les employés en grève du «Halifax Chronicle Herald» a affirmé dimanche que la direction a suspendu les 18 préavis de licenciement qui avaient été envoyés quelques heures après que les travailleurs eurent amorcé leurs moyens de pression samedi.

La présidente du syndicat, Ingrid Bulmer, a affirmé que l’avocat du plus grand quotidien indépendant du Canada a envoyé aux employés un message texto dans lequel il mentionne que les préavis de licenciement remis samedi matin ont été suspendus.

Mme Bulmer a spécifié que le syndicat, qui représente 61 employés de la rédaction, a demandé une confirmation écrite de la part de la compagnie.

La vice-présidente du «Herald», Nancy Cook, a confirmé par courriel dimanche que les préavis de licenciement ont été suspendus.

M. Bulmer a mentionné que le syndicat et le patronat planifaient se rencontrer dimanche après-midi.

Les employés ont déclenché la grève à minuit dans la nuit de samedi. Les discussions avec la direction du journal ont été rompues plus tôt cette semaine.

Le «Halifax Chronicle Herald» cherche à réduire les salaires, à allonger les heures de travail, à modifier le régime de retraite et à mettre jusqu’à 18 employés à pied pour s’adapter aux défis qui se dressent devant le secteur des journaux en Amérique du Nord.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.