Halifax:l’audience des marins britanniques accusés d’agression sexuelle ajournée

HALIFAX – Un juge a ajourné jusqu’à mercredi l’audience de trois marins britanniques qui souhaitent faire modifier leurs conditions de libération après avoir été accusés d’avoir agressé sexuellement une femme à Halifax.

Joshua Finbow, Simon Radford et Craig Stoner, des membres de la Marine royale britannique, veulent regagner le Royaume-Uni jusqu’au moment de leur enquête préliminaire, prévue devant un tribunal provincial d’Halifax en avril prochain. L’audience doit durer cinq jours.

Le quatrième accusé, Darren Smalley, n’a pas demandé de changement à ses conditions de libération sous caution.

Les quatre hommes participaient à un tournoi de hockey en compagnie de leurs collègues de l’armée canadienne dans la région d’Halifax au moment de leur arrestation, en avril dernier.

Ils ont par la suite été accusés d’agression sexuelle causant des lésions corporelles à la suite d’un incident qui serait survenu sur une base des Forces armées canadiennes de Shearwater, le 10 avril. Aucune allégation n’a encore été prouvée en cour.

Le procureur de la Couronne Scott Morrison a affirmé mardi à l’extérieur de la salle d’audience qu’il était préoccupé par l’idée de permettre aux trois hommes de quitter le Canada.

Après l’ajournement de l’audience, les avocats des trois hommes ont refusé de commenter.

Ce qui est dit dans l’enceinte de la Cour est frappé d’une ordonnance de non-publication.

Les accusés, qui n’ont pas encore inscrit de plaidoyer, ont déjà obtenu leur transfert d’un établissement correctionnel d’Halifax vers la base de Suffield, en Alberta, où se trouve une unité d’entraînement de l’armée britannique.