Harper espère que l’Iran sera libéré de la tyrannie et ouvert sur le monde

VANCOUVER – Le premier ministre Stephen Harper espère que l’Iran deviendra un jour un pays qui sera «ouvert sur le monde» et «libéré de la tyrannie».

M. Harper a été chaleureusement applaudi lorsqu’il a prononcé ces propos samedi soir à Vancouver, au cours du gala annuel de la Fondation iranienne canadienne, qui soulignait le Nouvel an iranien.

En attendant des changements en Iran, le premier ministre a assuré que le Canada sera une terre d’accueil pour les réfugiés iraniens.

L’an dernier, plus de 11 000 Iraniens d’origine sont devenus des résidents permanents au Canada.

Le gouvernement Harper a souvent utilisé «la ligne dure» envers l’Iran, notamment en expulsant les diplomates iraniens du pays en 2012.

Laisser un commentaire