Harper et Nétanyahou doivent se parler au téléphone dimanche

OTTAWA – Le premier ministre Stephen Harper s’entretiendra au téléphone, dimanche, avec son homologue et ami israélien, Benyamin Nétanyahou.

Le chef du Likoud a remporté une victoire inattendue, mardi, lors d’élections législatives anticipées dont l’issue a été incertaine jusqu’à la fin.

Aux derniers jours de la campagne électorale, le candidat de la droite sioniste a fait des déclarations incendiaires sur le processus de paix avec les Palestiniens, des propos qui ont fortement irrité l’administration Obama à Washington.

Craignant de perdre des appuis au sein de sa base la plus radicale, M. Nétanyahou a lancé qu’il s’opposait à la création d’un État palestinien dans les circonstances actuelles. Cette déclaration va tout à fait à l’encontre de la position adoptée par le Canada, les États-Unis et l’Europe dans le conflit au Proche-Orient.

Une fois élu, le premier ministre Nétanyahou a semblé reculer quelque peu. Dans une entrevue accordée à la chaîne de télévision américaine MSNBC, il a indiqué qu’il appuyait toujours la création d’un État Palestinien, mais dans de meilleures conditions.

M. Harper a transmis mercredi à son homologue ses félicitations sur Twitter, mais il n’a pas encore communiqué avec lui de vive voix.

Selon des responsables israéliens, les deux hommes doivent se parler au téléphone dimanche — après le sabbat.