Homme abattu dans un tramway: les jurés visionnent des vidéos de l’incident

TORONTO – Le bruit des neuf coups de fusil a brisé le silence dans une salle d’audience de Toronto, jeudi, quand les jurés d’un procès ont entendu pour une première fois les derniers instants de la vie d’un jeune homme abattu dans un tramway vide.

L’agent James Forcillo a plaidé non coupable aux accusations de meurtre non prémédité et de tentative de meurtre après la mort de Sammy Yatim, âgé de 18 ans. Le jeune homme tenait un petit couteau quand il a été abattu après une confrontation de 50 secondes avec les policiers.

La Couronne veut démontrer que l’agent Forcillo a fait usage d’une force excessive lors des événements de juillet 2013. L’avocat du policier plaidera plutôt la légitime défense.

L’autopsie a révélé que Sammy Yatim avait consommé des amphétamines.

Jeudi, les jurés ont visionné deux vidéos captées par des témoins de la scène avec leur téléphone cellulaire et ont écouté une bande audio provenant d’un microphone dans le tramway, ainsi que les communications radio de la police.

Après être resté assis à sa place pendant environ 11 minutes, Sammy Yatin a pointé un petit couteau en direction d’une femme assise près de lui. Ce geste a provoqué une commotion dans la voiture.

On peut entendre ensuite un responsable du transport faisant état d’un homme dangereux à bord et Sammy Yatim, criant des insultes. Le jury a déjà vu une vidéo où on aperçoit le jeune homme se déplaçant vers l’avant et discutant avec le chauffeur après l’évacuation du tramway. Il lui demande s’il a un téléphone et le chauffeur lui demande à son tour qui veut-il appeler. Sammy Yatim répond: «mon père», ajoutant qu’il «se passe quelque chose».

Les communications de la police démontrent alors qu’on rapporte la panique à bord d’un tramway avec une «personne en possession d’un couteau» et on ajoute que personne n’a été blessé.

L’agent Forcillo et son partenaire sont les premiers policiers sur place. L’agent Forcillo ordonne à plusieurs reprises à Sammy Yatim de déposer son couteau, mais le jeune homme refuse de coopérer, insultant l’agent Forcillo. Ce dernier l’avertit ensuite de ne pas avancer, sans quoi il va ouvrir le feu, tandis que l’autre agent demande à Sammy Yatim de ne pas bouger.

On entend Sammy Yatim dire «non» une dernière fois et quelques secondes plus tard, les coups de feu ont retenti.

Le jury a déjà vu une vidéo dans laquelle Sammy Yatim recule de quelques pas par rapport à sa position au sommet des marches devant l’entrée du tramway. Quand il recule vers où il était précédemment, l’agent Forcillo décoche trois coups de feu et le corps du jeune homme s’effondre immédiatement.

Les coups de feu sont entendus sur les enregistrements des témoins.

Il lui demande une dernière fois de déposer le couteau, puis les six autres coups de feu ont été déclenchés.