Hydro Québec a demandé à participer aux consultations sur Énergie Est

MONTRÉAL – La société Hydro-Québec a offert à l’Office national de l’énergie (ONÉ)la possibilité d’expliquer certaines questions de nature technique induites par la proximité des équipements de TransCanada dans son mégaprojet Énergie Est.

La société d’État a demandé à participer aux consultations que va mener l’ONÉ plus tard en 2015 sur ce projet majeur évalué à 12 miliards $.

Selon Hydro, une meilleure compréhension des aspects techniques permettra de concilier les deux usages, advenant la réalisation du projet.

Mardi soir, Hydro-Québec a expédié un communiqué pour préciser qu’elle ne s’oppose pas au projet Énergie Est, un projet dénoncé par plusieurs au Québec.

La société a indiqué que sa démarche ne vise pas à prendre position sur le bien-fondé du projet.

Mais dans sa demande, Hydro se pose des questions sur la proximité qu’aurait l’oléoduc avec ses lignes d’électricité de haute tension.

«Le but est de bien documenter les aspects techniques liés au partage d’un même corridor par les équipements de TransCanada et d’Hydro-Québec», a mentionné le communiqué.

Le mégaprojet prévoit le transport de pétrole de l’Alberta et de la Saskatchewan vers l’est du pays. Au programme, un nouveau pipeline et deux ports pétroliers, un au Québec et un autre au Nouveau-Brunswick.

Dans quelques mois, l’ONE commencera à scruter ce mégaprojet et l’on prévoit déjà un record sur le nombre de participants.

Les plus populaires