Investiture conservatrice: l’ex-dg du Carnaval de Québec encaisse une défaite

OTTAWA – Après Pascale Déry, un autre candidat de prestige du Parti conservateur a dû s’avouer vaincu avant même de se retrouver sur la ligne de départ.

L’ancien directeur général du Carnaval de Québec, Jean Pelletier, a échoué mardi soir à se faire désigner candidat sous la bannière conservatrice dans la circonscription de Beauport—Limoilou.

Les membres réunis à l’assemblée d’investiture lui ont préféré un étudiant en sciences politiques de l’Université Laval et membre des Forces armées canadiennes, Alupa Clarke.

Le candidat âgé de 29 ans tentera de déloger le néo-démocrate Raymond Côté, qui représente cette circonscription de Québec depuis mai 2011.

Cet étonnant résultat illustre à quel point les investitures du Parti conservateur sont «ouvertes et équitables partout au pays», a réagi le porte-parole de la formation, Marc-André Leclerc.

Il n’en demeure pas moins que pour certains, perdre une bataille ne signifie pas la fin de l’aventure.

Ainsi, Pascale Déry, qui briguait l’investiture dans Mont-Royal, tentera à nouveau sa chance, mais cette fois dans la circonscription de Drummond.

L’ex-journaliste avait été sollicitée par les militants conservateurs de plusieurs régions avant même de se présenter dans la circonscription montréalaise, a indiqué une source conservatrice.

Elle finalement jeté son dévolu sur celle de Drummond à l’issue de la défaite qu’elle a encaissée aux mains de l’ex-chef du Parti égalité à l’Assemblée nationale, Robert Libman.

D’autres candidats-vedettes du Parti conservateur, Gérard Deltell, ex-député caquiste, et Alain Rayes, maire de Victoriaville, ont eu plus de chance que Mme Déry et M. Pelletier.

Dans Louis—Saint-Laurent, M. Deltell a été élu par acclamation après que sa seule opposante eut décidé de se retirer de la course.

Du côté de Richmond—Arthabaska, M. Rayes a été désigné candidat sans opposition.