L’Isle-Verte: 200 000 $ recueillis par la Croix-Rouge

MONTRÉAL – Les Québécois ont rapidement répondu à l’appel de la Croix-Rouge afin d’amasser des fonds pour venir en aide aux sinistrés du tragique incendie de L’Isle-Verte.

L’objectif de 200 000 $ que s’était fixé la Croix-Rouge a été atteint en début d’après-midi, samedi, alors que plus de 150 000 $ avaient déjà été recueillis dans la seule journée de vendredi.

En point de presse samedi après-midi, les responsables de la Croix-Rouge et des élus de différentes formations politiques se sont tous dit touchés par la générosité démontrée par les Québécois et les entreprises de la province.

Le fonds dédié à L’Isle-Verte est désormais clos mais que ceux qui souhaitaient encore verser des dons pouvaient toujours le faire puisque les bénévoles de la Croix-Rouge au Québec interviennent, en moyenne, trois fois par jour pour venir en aide à des victimes d’incendies, a mentionné le porte-parole de l’organisation, Pascal Mathieu.

L’argent permettra de combler des besoins d’hébergement, d’habillement, d’alimentation, d’appareils ou d’objets nécessaires aux personnes évacuées à la suite de l’incendie.

L’évaluation des besoins se poursuit en collaboration avec l’Agence de la santé et des services sociaux. Les besoins préliminaires avaient été estimés à au moins 50 000 $.

«On avait d’abord identifié des besoins pour les prothèses auditives et dentaires mais là, grâce à la générosité des gens, on va pouvoir leur procurer d’autres choses comme des fauteuils gériatriques», a souligné le député provincial de Rivière-du-Loup, Jean D’Amour.

Par ailleurs, des bénévoles de la Croix-Rouge demeurent présents à l’école Moisson d’Arts de L’Isle-Verte pour venir en aide aux personnes affectées par le drame.

Un incendie a ravagé la Résidence du Havre de la petite municipalité du Bas-Saint-Laurent dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant huit victimes et 24 disparus.