ISQ: 43 pour cent des ados vivent dans une famille monoparentale ou recomposée

MONTRÉAL – Le dernier portrait de la famille québécoise brossé par l’Institut de la statistique du Québec démontre la progression continue des familles en union libre, des familles monoparentales et recomposées.

Ainsi, en 2011 au Québec, pas moins de 43 pour cent des adolescents âgés de 15 à 17 ans vivaient dans une famille monoparentale ou une famille recomposée.

L’Institut de la statistique souligne que la probabilité de vivre au sein d’une famille monoparentale ou recomposée s’accroît avec l’âge des enfants mineurs.

De même, l’union libre connaît une telle popularité au Québec que six enfants sur 10 en bas âge qui vivent dans une famille avec deux parents vivent dans une famille où les parents sont en union libre.

Les enfants âgés de 5 à 9 ans qui vivent dans des familles biparentales se divisent en deux camps à peu près égaux, c’est-à-dire que la moitié vivent dans une famille en union libre et l’autre moitié avec des parents mariés.

Les plus populaires