Justin Trudeau se montre prudent face à la légalisation de la prostitution

OTTAWA – Justin Trudeau ne semble pas chaud à l’idée d’appuyer une proposition de jeunes militants libéraux qui souhaitent la légalisation, la régulation par l’État et la taxation de la prostitution.

Le chef du Parti libéral du Canada a affirmé jeudi que cette proposition n’est qu’une des nombreuses résolutions qui seront débattues lors du congrès national du parti, le mois prochain à Montréal.

Bien que M. Trudeau affirme être impatient d’en débattre et d’entendre le point de vue des militants libéraux là-dessus, il a laissé entendre qu’il serait contre la légalisation de la prostitution, parce qu’il s’agit d’une forme de violence faite aux femmes.

La Cour suprême a invalidé le mois dernier des articles majeurs de la loi sur la prostitution. Le gouvernement conservateur doit maintenant proposer un nouveau texte de loi qui tiendra compte de cet avis juridique, en respectant la Charte des droits et libertés.

M. Trudeau fait déjà l’objet de critiques des conservateurs, qui l’accusaient jusqu’ici de vouloir légaliser la marijuana, et maintenant la prostitution.