La cause de Ghomeshi, accusé d’agressions sexuelles, est reportée dans un mois

TORONTO – La cause de l’ex-animateur de radio Jian Ghomeshi, accusé d’agressions sexuelles, reviendra devant le tribunal le 28 avril.

Lors d’une brève audience, vendredi matin à Toronto, l’avocate de M. Ghomeshi a indiqué au tribunal qu’elle avait rencontré plus tôt le procureur de la Couronne au dossier, en présence du juge. Marie Henein a demandé que les procédures soient ajournées au 28 avril.

Jian Ghomeshi, animateur vedette de la radio anglaise de Radio-Canada, n’était pas présent au tribunal, vendredi.

Il a été accusé de sept chefs d’agression sexuelle, et d’avoir tenté «d’étouffer, de suffoquer ou d’étrangler une personne» dans le but de vaincre sa résistance.

M. Ghomeshi, âgé de 47 ans, a admis qu’il est un adepte de pratiques sexuelles brutales, mais il soutient que ses partenaires étaient consentantes.

Me Henein ne s’est pas adressée aux journalistes à sa sortie de la salle d’audience, vendredi matin, mais elle avait déjà indiqué que son client plaidera non coupable aux accusations.

La CBC a congédié son animateur vedette en octobre, lorsque des cadres du diffuseur public ont constaté de leurs yeux des «preuves concrètes» de blessures infligées par M. Ghomeshi à une femme.

Les agressions présumées auraient eu lieu entre 2002 et 2008.

Laisser un commentaire