La cause de la «vibration de Windsor» demeure encore mystérieuse après une étude

WINDSOR, Ont. – Une étude financée par le gouvernement fédéral confirme qu’une vibration entendue à Windsor, en Ontario, provient d’une île située de l’autre côté de la rivière Detroit, mais ne permet pas de résoudre l’ensemble du mystère entourant ce bruit étrange.

Le député fédéral conservateur de la circonscription d’Essex, Jeff Watson, qui a révélé vendredi les conclusions des travaux, soutient que la surveillance acoustique démontre que la vibration est bien réelle et que celle-ci atteint Windsor en provenance de l’île Zug, dans la ville de River Rouge, au Michigan, où sont installées des industries lourdes. Il indique toutefois que l’enquête — réalisée par des chercheurs de l’Université de Windsor et de la Western University — ne permet pas d’identifier clairement la cause de ce phénomène.

Selon M. Watson, Ottawa est désormais à cours de moyens pour mieux cibler la cause de la vibration, et que la balle est dans le camp des autorités du Michigan.

Le député affirme que l’étude a été fournie aux responsables du côté américain de la rivière, y compris au gouverneur, et le consul général du Canada à Detroit fera pression sur les autorités de l’État pour aller au fond des choses.

Cette vibration fait l’objet de spéculations depuis plusieurs années, et a même ébranlé certaines maisons de la ville. Un précédent examen séismographique par Ressources naturelles Canada a identifié l’île Zug comme la source probable de la pollution sonore.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie