La cause d’un homme accusé de trois meurtres reportée au 2 novembre

PEMBROKE, Ont. – Un homme accusé des meurtres de trois de ses anciennes petites amies a vu sa cause être repoussée au 2 novembre.

Basil Borutski a brièvement comparu devant la cour, lundi, au palais de justice de Pembroke, en Ontario.

L’individu âgé de 56 ans est accusé des meurtres au premier degré d’Anastasia Kuzyk, Nathalie Warmerdam et Carol Culleton, qui avaient respectivement 36, 48 et 66 ans.

Les corps des victimes ont été retrouvés à quelques heures d’intervalle, le 22 septembre.

Les policiers avaient arrêté Borutski après une chasse à l’homme qui avait obligé les résidants de Wilno à rester à l’intérieur de chez eux pendant plusieurs heures.

Borutski avait de lourds antécédents judiciaires. Il avait notamment été reconnu coupable de voies de fait contre Mme Kuzyk en décembre 2013. Il avait été libéré de prison en décembre dernier et placé sous probation pendant deux ans.

En 2012, il avait été accusé d’avoir agressé Mme Warmerdam et d’avoir proféré des menaces contre un membre de la famille de celle-ci. Il aurait aussi tué un animal de compagnie. Il a seulement été reconnu coupable de l’accusation relative aux menaces, la Couronne ayant préféré abandonner l’accusation de voies de fait.

Note to readers: Ceci est une version corrigée. La version précédente indiquait que les corps avaient été retrouvés le 23 septembre, or ils l’ont été le 22 septembre.