La conduite des jeunes s’est nettement améliorée depuis 10 ans

MONTRÉAL – Les jeunes conducteurs sont récompensés: leur prudence au volant sur les routes du Québec s’est traduite par une baisse de leurs primes d’assurance collision de plus de 30 pour cent au cours des dix dernières années, rapporte mardi le Groupement des assureurs automobiles (GAA).

S’ils sont toujours les conducteurs les plus susceptibles d’avoir un accident de la route, les hommes de 16 à 24 ans sont le groupe d’automobilistes ayant le plus amélioré leur bilan de sinistres depuis 2004, si bien qu’entre 2004 et 2014, les 16-20 ans ont vu leur prime moyenne diminuer de 32,8 pour cent. Les 20-24 ans, eux, ont économisé 20,2 pour cent.

Ces groupes recevaient malgré tout la facture la plus salée en 2014 avec, respectivement, des primes de 739 $ et 514 $.

Le nombre de collisions responsables au cours de cette décennie a diminué de 26,5 pour cent chez les plus jeunes, et de 16,2 pour cent dans le groupe d’âge suivant.

Les jeunes femmes ont aussi amélioré leur conduite, mais de façon plus modeste que les jeunes hommes. Chez les conductrices de 16 à 20 ans, les collisions ont reculé de 9,6 pour cent, mais elles ont augmenté de 0,7 pour cent chez les 21 à 24 ans.

Cependant, tous âges confondus, la fréquence des sinistres chez les femmes entre 2004 et 2014 a augmenté de 2,9 pour cent.

La prime d’assurance collision moyenne des filles a tout de même baissé de 5,6 pour cent pour les 16-20 ans, et de 6,8 pour cent chez les 20-24 ans, pour un total moyen de 514 $ pour le premier groupe, et 370 $ pour le second, en 2014.

L’écart entre les jeunes hommes et les jeunes femmes au volant s’effrite, tout comme la différence entre leurs primes d’assurance.

Mais ce sont les personnes plus âgées, hommes et femmes, qui ont le plus augmenté la fréquence des collisions dans les 10 dernières années.

«En effet, dans le groupe des 75 ans et plus, la fréquence de collisions a augmenté de 16,5 pour cent chez les femmes et de 10,5 pour cent chez les hommes. Dans le groupe de 65-74 ans ces augmentations s’établissent à 10,5 pour cent chez les femmes et 4,3 pour cent chez les hommes», note le GAA dans un communiqué intitulé «Accidents automobiles: la revanche des jeunes hommes».

Malgré cette tendance à la hausse, ces automobilistes demeurent beaucoup moins impliqués dans des accidents responsables que les 24 ans et moins.

Pour la responsable des affaires publiques du GAA, Anne Morin, l’amélioration chez les jeunes hommes prouve que les mesures mises en place par les compagnies d’assurance et le gouvernement ont donné des résultats.

Laisser un commentaire