La Cour supérieure casse le jugement ordonnant la détention d’Hamza Babou

MONTRÉAL – Un juge de la Cour supérieure de Montréal a cassé jeudi le jugement qui ordonnait qu’Hamza Babou, un militant étudiant, demeure en détention jusqu’à son procès.

Le jeune homme de 23 ans est détenu depuis la mi-avril pour avoir participé à une opération de levée de cours houleuse à l’Université du Québec à Montréal, dans le cadre du mouvement de protestation étudiant.

Le juge de la Cour supérieure a affirmé que le magistrat de la Cour municipale qui avait ordonné sa détention a commis des erreurs de droit, ce qui a justifié sa décision de renverser son jugement.

Hamza Babou, qui fait face à un total de 14 chefs d’accusation dans deux dossiers, dont voies de fait, menaces et méfaits, devra respecter certaines conditions, dont ne pas se présenter à l’UQAM avant la fin des procédures judiciaires.

De plus, d’autres chefs d’accusation seront déposés contre lui, avait fait savoir mercredi la procureure de la Cour municipale.

L’accusé, qui semblait visiblement soulagé de la décision jeudi, a toutefois repris le chemin de sa cellule parce qu’il doit se présenter en Cour municipale vendredi pour une autre audience de remise en liberté dans une affaire reliée.

(Collaboration Julie-Christine Gagnon, Cogeco nouvelles)

Laisser un commentaire