La Croix-Rouge a dépensé plus de 12 millions $ à Lac-Mégantic depuis 2013

MONTRÉAL – Deux ans après le déraillement tragique d’un train au centre-ville de Lac-Mégantic, qui s’est soldé par un bilan de 47 morts, plus de la moitié des habitants de la municipalité ont été aidés par la Croix-Rouge.

Au total, plus de 12 millions $ ont été dépensés afin de soutenir ou de continuer à aider 3236 personnes, selon l’organisme, qui présentait son bilan, jeudi, en conférence de presse, aux côté de la mairesse Colette Roy-Laroche.

La Croix-Rouge — qui a amassé jusqu’à maintenant 14,86 millions $ — a octroyé près de 4,3 millions $ aux sinistrés, aux évacués, aux travailleurs ayant perdu leur emploi ainsi qu’aux familles endeuillées.

Plus de 2 millions $ ont également été consacrés à la relance économique de la municipalité d’environ 6000 âmes.

Compte tenu de l’ampleur de la tragédie, l’intervention de la Croix-Rouge s’est effectuée dans un contexte «complètement différent», a concédé son directeur général au Québec, Michel Léveillé.

«Il y avait un mélange de courage et de résilience de la population, a-t-il expliqué, en entrevue téléphonique. Rapidement, les gens se sont retroussé les manches. Évidemment, il y a eu des pertes de vies et cela a donné un côté très sensible au déploiement.»

M. Léveillé a comparé l’intervention à Lac-Mégantic au déploiement survenu lors des inondations de 1996 au Saguenay—Lac-Saint-Jean, où l’organisme est également demeuré longtemps après les événements.

Au cours des prochaines années, l’organisme planifie également dépenses environ 2,8 millions $, dont une somme de 1,4 million $ destinée au rétablissement ainsi qu’à la reconstruction de la communauté.

«Des sommes seront réservées pour participer à la relance et la reconstruction du centre-ville de Lac Mégantic», a fait savoir M. Léveillé.

Selon lui, plus de 250 personnes ont perdu leur emploi après le déraillement meurtrier. De plus, 254 propriétaires d’entreprises ont également été touchés.

Jusqu’à présent, 232 entreprises et 17 organismes ont reçu un coup de pouce de la Croix-Rouge. L’organisme a également profité de son bilan pour rappeler qu’elle acceptait toujours les dons afin d’aider les sinistrés de Lac-Mégantic.

Environ 25 entreprises visées par un recours collectif ont accepté de verser des millions de dollars en indemnités, un règlement qui les exonère de toute responsabilité civile.

Accepté à l’unanimité par les victimes et les créanciers le 8 juin dernier, ce règlement à l’amiable de 431,5 millions $ est toutefois contesté devant les tribunaux par la société ferroviaire Canadien Pacifique, qui estime que cette entente est injuste.

Laisser un commentaire