La CRTO ordonne aux enseignants de mettre un terme à leur grève

TORONTO – La Commission des relations de travail de l’Ontario (CRTO) a tranché: la grève déclenchée par les enseignants du secondaire de trois conseils scolaires est illégale.

Elle a ordonné une trêve de deux semaines dans le conflit de travail opposant les enseignants aux conseils scolaires de Peel, Durham et Rainbow.

La décision survient alors que l’Assemblée législative de la province débat sur un projet de loi visant à forcer le retour au travail de ces enseignants. Il devrait être adopté jeudi.

On ignore si la décision de la CRTO influencera l’adoption du projet de loi.

Les conseils scolaires avaient affirmé que les trois grèves locales portaient sur des enjeux globaux. La CRTO a avalisé en partie ces arguments. Selon elle, la trêve de deux semaines permettra à la Fédération des enseignants des écoles secondaires de l’Ontario de «purger» les grèves locales de ses enjeux provinciaux.

La CRTO refuse d’interdire les grèves locales de façon permanente. Le projet de loi du gouvernement libéral empêcherait les enseignants de ces trois commissions scolaires de cesser le travail même si une grève à l’échelle provinciale était déclenchée.

La premier ministre Kathleen Wynne a indiqué qu’elle était ouverte à l’idée de modifier le processus lorsque cette «difficile» négociation avec les enseignants serait terminée.