La FECQ se penche sur les coupes au collégial: elles affectent les services

MONTRÉAL – La Fédération étudiante collégiale du Québec tient en fin de semaine à Montréal son 81e congrès, et ce sont les coupes dans le milieu de l’éducation qui retiendront l’attention des délégués.

La FECQ et son nouveau président Antoine Côté affirment que les compressions imposées au réseau collégial affectent directement les services directs aux étudiants, malgré les prétentions du gouvernement.

M. Côté présentera dimanche en conférence de presse des exemples concrets des impacts négatifs de ces coupes.

Entre-temps, il dénonce les compressions supplémentaires de 45 millions $ du gouvernement pour 2015-2016, rappelant qu’elles s’élevaient déjà à plus de 155 millions $ depuis 2011-2012.

M. Coté soutient que le réseau collégial est sous-financé depuis longtemps, et que les décisions du gouvernement Couillard feront en sorte que les services aux étudiants se détérioreront encore plus.

La FECQ, qui représente 65 000 étudiants dans 20 cégeps, affirme que les étudiants ont l’intention de se mobiliser pour combattre ces coupes et que l’automne sera «chaud».