La Francophonie du 21e siècle portée par le dynamisme africain, dit Couillard

MONTRÉAL – La Francophonie du 21e siècle sera non seulement linguistique et culturelle, mais aussi économique, numérique et verte. Et le continent africain aura un grand rôle à y jouer, croit le premier ministre Philippe Couillard.

Le premier ministre du Québec s’est adressé, jeudi midi, aux participants au forum Africa, à Montréal, alors que le Sénégal était le pays à l’honneur.

Devant son auditoire, M. Couillard a souligné que les relations économiques entre le Québec et les pays africains recelaient de riches possibilités, parmi lesquelles les mines, les infrastructures, l’environnement, l’énergie, les télécommunications, l’habitation, le génie-conseil, la logistique et la formation.

Le premier ministre a par ailleurs laissé entrevoir une mission commerciale prochaine en Afrique de l’Ouest qu’il songe faire. «Beaucoup» d’industriels y seraient intéressés, et ce, des deux côtés de l’Atlantique, a-t-il affirmé.

Il a aussi réitéré sa volonté d’ouvrir une représentation du Québec à Dakar en 2016.

Laisser un commentaire