La GRC en Alberta craint être aux prises avec un tueur en série

EDMONTON – La GRC en Alberta a affirmé que la découverte des restes d’une femme dans le même secteur où trois autres femmes ont été trouvées mortes pourrait signifier que la police est aux prises avec un tueur en série.

L’inspectrice de la GRC Stacey Talbot a affirmé, mardi, que les restes trouvés en avril sur une propriété rurale près de Leduc, au sud d’Edmonton, avaient été identifiés comme étant ceux de Corrie Ottenbreit.

Mme Talbot a indiqué que la police privilégiait l’hypothèse de l’homicide et demandait l’aide du public pour en savoir plus sur le sort de cette femme.

Corrie Ottenbreit, une prostituée d’Edmonton, avait été vue pour la dernière fois dans la ville en mai 2004. La femme âgée de 27 ans était disparue après avoir dit à son mari et son enfant qu’elle allait travailler dans les rues de la ville.

La police a maintenant trouvé les restes de quatre femmes dans un rayon de huit kilomètres à Leduc. Mme Talbot a dit que l’une des hypothèses de l’enquête impliquait un «prédateur en série».

Elle n’a pas voulu donner plus de détails sur l’endroit où ont été trouvés les restes ou sur l’enquête.

Deux des trois autres femmes, dont les corps ont été trouvés dans le secteur, étaient également des travailleuses du sexe.

Les restes de Katie Ballantyne, 40 ans, ont été trouvés dans un champ en juillet 2003, moins de trois mois après sa disparition.

Delores Brower, 33 ans, a été portée disparue le même mois que Mme Ottenbreit. En avril dernier, la police a confirmé que ses restes avaient été découverts sur une propriété rurale près de Leduc.

Une autre femme, Amber Tuccaro, est disparue en août 2010 après être montée dans un véhicule avec un homme non identifié au sud d’Edmonton. La jeune femme de 20 ans venait d’arriver de Fort McMurray avec son fils et une amie.

Laisser un commentaire