La GRC enquête sur de présumées menaces d’Al Shabab contre le West Edmonton Mall

TORONTO – La Gendarmerie royale du Canada (GRC) mène une enquête sur une vidéo attribuée à Al-Shabab, dans laquelle le groupe extrémiste somalien profère des menaces à l’endroit de plusieurs centres commerciaux, dont le West Edmonton Mall en Alberta.

Le sergent d’état-major Brent Meyer a indiqué dimanche que l’enquête portait sur «le contenu exact et l’authenticité» de la prétendue vidéo. Selon lui, il n’y a pas encore de preuve qu’il existe une «menace spécifique ou imminente» contre des Canadiens. L’enquête est menée en collaboration avec la police d’Edmonton et des services étrangers.

La Presse Canadienne n’a pas pu évaluer la véracité de la vidéo.

Un groupe d’observation des activités terroristes à l’échelle mondiale, SITE, considéré comme une autorité en la matière, a affirmé qu’Al-Shabab avait appelé ses partisans à mener des attentats contre des centres commerciaux au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

La vidéo de 76 minutes, qui relate l’attaque perpétrée en 2013 contre le Westgate Mall, à Nairobi, contiendrait une brève référence au West Edmonton Mall. Al-Shabab avait revendiqué la responsabilité de l’attaque à Nairobi, qui a fait 67 morts.

«Et si un tel attentat se produisait au Mall of America au Minnesota? Au West Edmonton Mall au Canada? Ou sur l’avenue Oxford à Londres?», affirme un homme masqué.

Questionné sur le sujet à plusieurs émissions matinales, dimanche, le secrétaire à la Sécurité intérieure des États-Unis, Jeh Johnson, a assuré qu’il prenait très au sérieux cette «nouvelle phase» de la menace terroriste.

«Ces groupes dépendent de plus en plus des acteurs indépendants pour qu’ils s’inspirent d’eux et mènent eux-mêmes ces attaques. (…) Je suis très inquiet des menaces de ces acteurs indépendants aux États-Unis. Nous l’avons vu en Europe. Nous l’avons vu au Canada», a-t-il expliqué au réseau américain CNN.

Au cours des derniers mois, le Canada a été mentionné dans plusieurs vidéos d’organisations extrémistes qui menacent de s’en prendre aux pays occidentaux.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Steven Blaney a condamné la vidéo.

«Le Canada ne se laissera pas intimider par des menaces d’une organisation terroriste, quelle qu’elle soit, et c’est pourquoi nous appuyons nos alliés de la coalition internationale dans la lutte contre l’État islamique», le groupe armé qui a pris le contrôle d’un vaste territoire en Syrie et en Irak, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le chef adjoint de la police d’Edmonton, Brian Simpson, a affirmé lors d’une conférence de presse, dimanche, que le West Edmonton Mall restait un endroit sûr.

«Nous devons poursuivre nos activités quotidiennes. C’est ainsi que nous devons gérer cela. Nous ne leur donnons pas plus de pouvoir que ce qu’ils méritent, et bien honnêtement, ils ne méritent aucun pouvoir parce que ce sont des terroristes.»