La GRC mène des perquisitions qui seraient liées à la radicalisation

MONTRÉAL – La Gendarmerie royale du Canada (GRC) mène des perquisitions dans la région de Montréal qui seraient liées à la lutte contre la radicalisation des Canadiens.

La porte-parole Camille Habel a confirmé mardi que des perquisitions étaient effectuées, mais elle n’a pas fourni plus de détails.

L’une des maisons ciblées avait été photographiée il y a une semaine, alors que les policiers procédaient à une arrestation en lien avec la radicalisation d’un individu.

Des images à la télévision montraient des agents de la GRC qui défilaient avec des boîtes et du matériel informatique dans le quartier Saint-Léonard, dans l’est de Montréal.

À la mi-mai, les autorités fédérales ont arrêté dix jeunes Montréalais soupçonnés d’être sur le point de quitter le pays pour se battre aux côtés de groupes extrémistes à l’étranger. Ils avaient été relâchés sans accusation, mais leur passeport avait été confisqué et la police avait précisé que l’enquête se poursuivait.

Laisser un commentaire