La juge en chef Beverley McLachlin a accueilli Russell Brown à la CSC

OTTAWA – La juge en chef Beverley McLachlin a chaleureusement accueilli Russell Brown au sein de la Cour suprême du Canada.

Le juge de la Cour d’appel de l’Alberta a été nommé lundi par le premier ministre Stephen Harper et est ainsi devenu le plus récent membre du banc de neuf juges — et la troisième nomination de M. Harper au plus haut tribunal du pays en 15 mois.

Mme McLachlin estime que M. Brown est un distingué juriste qui apportera différentes expériences à la Cour lorsqu’il siégera pour la première fois le 31 août.

Russell Brown, un ancien avocat et professeur de droit, remplace le juge Marshall Rothstein, dont le départ sera effectif le même jour.

Un membre du Barreau de la Colombie-Britannique et de l’Alberta, M. Brown siège actuellement à Edmonton, où il agit aussi comme juge pour les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut.

M. Harper a nommé sept des neuf juges de la Cour. Sa dernière nomination de haute notoriété a été Suzanne Côté, une avocate de litige commercial qui a été choisie en novembre dernier.

Mme Côté a été nommée après que la Cour suprême eut tranché que le choix original de M. Harper, le juge Marc Nadon, était inadmissible au banc comme l’un des trois membres du Québec.

M. Brown se joint à Mme McLachlin comme membre de la haute Cour en provenance de l’ouest du pays.

«Le juge Brown est un juriste distingué, a déclaré la juge en chef McLachlin. Il possède une riche expérience en tant qu’universitaire, praticien et juge. Je me réjouis de savoir que la Cour pourra bientôt profiter de son apport à ses travaux.»

Le juge détient un baccalauréat de l’Université de la Colombie-Britannqiue et deux maîtrises et un doctorat en droit de l’Université de Toronto. Il a aussi été professeur et vice-doyen de la Faculté de droit de l’Université de l’Alberta.

Il a pratiqué à Edmonton, Victoria et Vancouver.

M. Rothstein a été la première nomination de Stephen Harper à la Cour suprême, peu après que les conservateurs eurent pris le pouvoir en 2006.

Laisser un commentaire