La «mère» du singe Ikea devra verser 83 000 $ au sanctuaire de primates

TORONTO – Un tribunal ontarien a condamné la femme qui se présente comme la «mère» du singe retrouvé dans un stationnement d’Ikea à verser plus de 80 000 $ à un sanctuaire de primates contre lequel elle avait intenté une poursuite.

Yasmin Nakhuda avait perdu la propriété du singe Darwin après que le petit animal se soit échappé de sa voiture en décembre 2012 à l’extérieur d’un magasin Ikea de Toronto.

Les services de protection des animaux ont rattrapé le singe et l’ont envoyé au sanctuaire de primates Story Book à Sunderland, en Ontario, qui a ensuite fait l’objet d’une poursuite par Mme Nakhuda dans sa tentative de se réapproprier Darwin.

La Cour supérieure de l’Ontario a déterminé en septembre que le singe était un animal sauvage, et qu’en fonction de la jurisprudence, cela signifie que Mme Nakhuda avait perdu sa propriété à l’instant où Darwin a pris la fuite.

Le tribunal a rendu une décision sur les dépens, vendredi, ordonnant à Mme Nakhuda de verser au sanctuaire et à ses propriétaires 83 000 $, ce qui s’ajoute à ses propres frais juridiques.

L’avocat Kevin Toyne a représenté le sanctuaire bénévolement, mais le tribunal a affirmé qu’il était approprié dans certains cas pour les avocats d’obtenir un certain remboursement pour leurs services de la part de la partie perdante dans une poursuite.

Me Toyne a affirmé qu’il s’agissait d’une affaire confidentielle entre ses clients et lui.