La ministre Phillips réduit les attentes de l’annonce sur le climat en Alberta

WINNIPEG – La nouvelle ministre de l’Environnement de l’Alberta affirme que la province recueille encore les avis sur la stratégie de lutte au réchauffement climatique, quelques jours avant l’annonce importante prévue sur la question.

«Nous allons discuter avec l’industrie au cours des prochaines semaines sur le cadre politique précis», a dit Shannon Phillips, mardi, prenant la parole à une rencontre des ministres provinciaux de l’Environnement à Winnipeg.

«Nous n’avons pas encore complété ces consultations», a-t-elle affirmé.

Le gouvernement néo-démocrate nouvellement élu en Alberta a promis une annonce d’ici la fin du mois sur une nouvelle stratégie pour combattre le réchauffement climatique. Le moment choisi coïncide avec l’expiration de la Réglementation sur les principaux émetteurs de gaz à effet de serre, qui énumère les règles sur la tarification du carbone.

Mme Phillips a confirmé, mardi, que les règles seraient reconduites.

«Nous renouvelons la réglementation avant qu’elle n’expire à la fin juin», a-t-elle indiqué.

Néanmoins, la ministre n’a pas voulu dire si l’annonce présenterait des nouvelles règles pour les émissions de gaz à effet de serre provenant des sables bitumineux.

«Il s’agit du début de notre processus pour revoir la réglementation et pour détailler comment nous allons procéder dans les semaines et les mois précédant (la conférence) de Paris», a exposé la ministre.

De nombreux pays se réuniront à Paris en décembre prochain pour présenter leurs stratégies et leurs cibles de réduction des émissions responsables du réchauffement climatique, dans le cadre de la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

La ministre a affirmé qu’elle préciserait ce mois-ci comment les néo-démocrates prévoyaient impliquer l’industrie, les groupes environnementaux et tous les Albertains dans le débat sur la mise en forme de la stratégie provinciale sur le réchauffement climatique.

La première ministre Rachel Notley a déjà dit que la stratégie serait élaborée de concert avec une révision des redevances dans le secteur énergétique.

Cette révision n’a pas été amorcée.

Dans le cadre de la rencontre à Winnipeg, les ministres ont convenu d’établir un comité sur les changements climatiques pour comparer les meilleures pratiques et collaborer sur ces enjeux.

Mme Phillips a affirmé que son gouvernement gardait l’esprit ouvert.

«Nous délibérons sur ces questions et nous examinons toutes les avenues possibles, afin de mieux faire sur l’enjeu du réchauffement climatique. Il est encore tôt dans notre processus, mais nous regardons de près les divers modèles à travers le pays», a-t-elle affirmé.

Laisser un commentaire