La nomination de James Moore comme chancelier de l’UNBC suscite de l’opposition

PRINCE GEORGE, C.-B. – Certains membres du personnel de l’Université du nord de la Colombie-Britannique (UNBC) ont demandé à la direction de l’institution de revoir sa décision concernant la nomination de l’ancien ministre conservateur James Moore au poste de chancelier.

Une pétition lancée en ligne vendredi par un administrateur de l’université située à Prince George avait dépassé le cap des 1000 signatures mardi matin.

On peut y lire que M. Moore a été député et a exercé diverses fonctions ministérielles pendant plus d’une décennie au sein d’un gouvernement qui, plutôt que de favoriser la diversité et la libre circulation des idées, a choisi de pratiquer une politique de la division et de l’intimidation, minant par ses actions plusieurs des valeurs servant de piliers aux universités d’ici et d’ailleurs.

La pétition rappelle aussi que le gouvernement dont James Moore a fait partie a muselé les scientifiques, ignoré les changements climatiques et refusé de créer une commission d’enquête sur les femmes autochtones assassinées ou disparues.

Les signataires proviennent notamment du Kenya, du Connecticut, du Minnesota et d’Inuvik. Parmi les membres du personnel ayant signé figure le professeur adjoint en géographie Brian Menounos, le titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’évolution des glaciers.

M. Moore a fait valoir, mardi, que plusieurs anciens politiciens avaient accepté des emplois dans des universités, incluant Andrew Petter, un ex-ministre pour le Nouveau Parti démocratique de la Colombie-Britannique, ainsi que Stephen Owen et Lloyd Axworthy, deux ex-députés libéraux fédéraux.

«UNBC m’a approché et offert la possibilité de devenir le sixième chancelier de l’université, a écrit l’ancien ministre conservateur dans un courriel. J’ai accepté cette offre et cet honneur, et je veux collaborer avec tous les membres de la communauté afin de consolider le succès de l’UNBC.»

James Moore ne s’est pas représenté aux dernières élections fédérales pour des raisons familiales, mais la pétition affirme que l’homme de 39 ans a participé à la campagne conservatrice, ce qui laisse entendre qu’il soutient toujours le parti.

M. Moore a obtenu son diplôme de premier cycle auprès de l’UNBC et est le premier diplômé de l’institution à être nommé chancelier. La cérémonie d’assermentation doit avoir lieu à Prince George le printemps prochain.

Laisser un commentaire