La performance des F-35 remise en doute par une étude américaine

OTTAWA – Les controversés F-35 américains pourraient ne pas s’avérer aussi performants que les avions chasseurs en circulation à l’heure actuelle — dont les CF-18 canadiens — selon le rapport d’un groupe de réflexion américain spécialisé dans les affaires étrangères.

Le National Security Network est la dernière organisation à soulever des doutes sur le programme d’avions chasseurs américains, qui a accusé de nombreux retards, en plus de dépasser le budget alloué.

Le rapport compare les capacités opérationnelles des F-35 à celles des modèles qu’ils sont censés remplacer, en l’occurrence les F-16, les F-18 et les A-10. Dans tous les cas, le nouveau modèle est à la traîne par rapport aux autres.

L’organisation presse l’administration Obama de réévaluer «sérieusement» le programme et de vérifier si d’autres options pourraient être envisagées.

Pourtant, la reproduction de l’ancien modèle F-16 ne semblait nécessiter que de minimes changements dans la conception, notent les experts. Malgré cela, les avions plus anciens pouvaient se déplacer plus rapidement et ils sont dotés d’une meilleure charge alaire — un élément important pour acquérir de la vitesse. De plus, le F-16 était plus facile à manoeuvrer que les F-18.

Le gouvernement Harper a mis sur la glace l’achat de 65 avions F-35 après que le vérificateur général lui eut reproché d’avoir sous-évalué leur coût et d’avoir pris sa décision sans effectuer les recherches suffisantes. Les conservateurs prévoient prolonger la durée de vie des CF-18 jusqu’à 2025.