La présidente de l’université de la Saskatchewan congédiée

SASKATOON – La présidente de l’université de la Saskatchewan a été congédiée, mercredi soir, à la suite d’une controverse engendrée par des coupes budgétaires et le licenciement d’un professeur-titulaire.

Susan Milburn, la présidente du conseil d’administration de l’université, a expliqué jeudi que la réputation était un enjeu important à considérer dans la décision de destituer Ilene Busch-Vishniac. Un certain nombre de facteurs ont aussi été pris en compte, mais le fait d’avoir congédié le professeur Robert Buckingham, qui était aussi directeur de l’école de santé publique, a fait pencher la balance.

Le professeur Buckingham avait perdu son poste après avoir critiqué publiquement les coupes budgétaires à l’université, ce qui a déclenché de vives protestations contre la présidente, qui a admis, quelques jours plus tard, que l’université avait «commis une bévue» dans la gestion du dossier de M. Buckingham.

Il a repris son poste de professeur-titulaire depuis, mais Mme Busch-Vishniac a refusé qu’il reprenne la tête de l’école de santé publique, arguant que l’université s’attendait de ses leaders à ce qu’ils appuient les décisions de l’administration.

Cette histoire a aussi provoqué la démission, lundi, du vice-recteur et vice-président académique, Brett Fairbarn, qui avait signé la lettre de congédiement du professeur Buckingham.

Dans un communiqué publié en fin de journée mercredi, le conseil a affirmé que les activités de l’université et ses efforts pour rebâtir sa réputation seraient «plus efficaces avec un nouveau leadership».

Bien que les étudiants de l’université se disent soulagés de ce départ, eux qui avaient réclamé la démission de Mme Busch-Vishniac, ils ont également quelque peu perdu confiance en l’administration actuelle. Le porte-parole des étudiants, Nick Marlatte, comprend que l’institution doit faire face à un déficit de 44,5 millions $, mais ajoute que les étudiants, le personnel et les facultés n’ont pas été respectés dans la réforme du budget.

L’ancien lieutenant-gouverneur Gordon Barnhart devient le président intérimaire de l’université. M. Barnhart a indiqué qu’il n’allait pas perdre de temps avant de se mettre au travail, et que la première tâche à accomplir serait de réunir le conseil d’administration et la direction afin de faire le point.