La reine Élizabeth II accordera une audience au premier ministre Justin Trudeau

OTTAWA – Trente-huit ans après que son père eut fait sensation en exécutant une pirouette derrière la reine Élizabeth II, Justin Trudeau rencontrera la souveraine britannique à la fin du mois.

Le premier ministre a dit être enchanté d’avoir l’occasion de discuter avec la monarque, à qui il rendra visite le 25 novembre avant de participer à la réunion des chefs de gouvernement des pays du Commonwealth à La Valette, à Malte, du 27 au 29 puis à la conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Paris, en France, à compter du 30.

Réputé pour son extravagance, Pierre Elliott Trudeau avait été photographié en train de faire une cabriole derrière Élizabeth II lors du sommet du G7 à Londres, en Angleterre, en mai 1977.

Plusieurs années après l’événement, l’un des assistants de l’ex-premier ministre avait révélé que le geste, perçu comme étant spontané, était en fait planifié et avait même été répété par le politicien qui souhaitait ainsi exprimer son mépris du protocole royal qui séparait les chefs de gouvernement des chefs d’État.

Justin Trudeau a toutefois indiqué ne pas partager le point de vue de son paternel sur cette question.

Dans un communiqué publié jeudi, il s’est en effet réjoui que la reine lui ait accordé une audience.

«À titre de 12e premier ministre canadien de Sa Majesté, j’en suis honoré et j’ai très hâte de passer ce moment à converser avec elle, a affirmé M. Trudeau. Son rôle de reine du Canada lui a permis à la fois d’assister et de participer activement à l’évolution de notre pays depuis 63 ans. Sa majesté continuera à faire partie intégrante de la progression et de l’avenir de notre pays.»

Selon le Bureau du premier ministre, l’heure exacte de l’audience n’a pas encore été annoncée.