La saison des ouragans sera plus calme qu’à l’accoutumée, prédisent les experts

HALIFAX – La saison des ouragans sera vraisemblablement plus calme qu’à l’accoutumée cet été en raison du phénomène El Niño et d’une baisse des températures dans l’océan Atlantique, prédit le Centre canadien des prévisions des ouragans.

Le météorologue Bob Robichaud explique qu’El Niño, une nappe d’eau chaude dans l’océan Pacifique, influence la formation des ouragans dans l’océan Atlantique en favorisant l’accélération de la vitesse du vent dans la haute atmosphère de l’océan Atlantique tropical. Ces vents étouffent habituellement l’activité des ouragans.

Dans un communiqué publié mercredi, le Centre mentionne que «la formation d’un ouragan repose sur un nombre de facteurs, y compris la température de l’eau, la présence ou l’absence du phénomène El Niño et la pression atmosphérique».

Aux États-Unis, la National Oceanic and Atmospheric Administration a fait état mercredi d’une probabilité de six à onze tempêtes nommées cette saison. En moyenne, chaque saison compte 12 tempêtes portant un nom.

M. Robichaud ne croit toutefois pas que les résidants des provinces maritimes doivent baisser la garde. Il rappelle qu’il «suffit qu’un seul ouragan touche terre pour que la saison soit éprouvante».

Laisser un commentaire