La sénatrice conservatrice Josée Verner combat un cancer du rectum

QUÉBEC – La sénatrice Josée Verner a reconnu vivre des moments difficiles depuis qu’elle a appris, le 8 mai dernier, qu’elle est atteinte d’un cancer du rectum.

Mme Verner, âgée de 55 ans, a livré un vibrant témoignage vendredi dans une entrevue exclusive accordée à Radio-Canada, donnant des détails de sa lutte contre ce cancer peu connu.

La sénatrice a déjà subi des traitements de radiothérapie. Présentement en pause, elle subira une opération visant à lui enlever une masse de 4,3 cm dans quelques semaines.

Par la suite, celle qui a aussi été députée conservatrice de la circonscription de Louis-Saint-Laurent aux Communes, de 2006 à 2011, subira des traitements de chimiothérapie pendant quatre mois.

Josée Verner sera absente du Sénat pour plusieurs mois. Elle a confié avoir été touchée par la visite récente du premier ministre Stephen Harper chez-elle, à Saint-Augustin-de-Desmaures, près de Québec.

Mme Verner a décidé de briser le silence sur sa maladie.

«Ça a commencé cet hiver. J’avais de grosses douleurs et on a cru, avec mon médecin, que c’était les hémorroïdes […] Finalement, j’ai eu une consultation avec un chirurgien. Il m’a dit: ‘Vous savez, madame, ce ne sont pas les hémorroïdes’. Alors, j’ai compris que c’était sérieux», a-t-elle indiqué sur les ondes de la société d’État.

Pour l’instant, elle doit se montrer prudente. «Je ne peux pas faire les activités que j’aimais faire avant, a mentionné la sénatrice. Je ne peux même pas aller prendre une marche, je ne peux pas faire l’entretien des plates-bandes […] Au moins, je peux m’asseoir dehors […], je peux écouter les oiseaux, je peux regarder la nature et ça, ça me fait du bien, ça me fait me sentir en vie», a-t-elle raconté.

Mme Verner demeure résolument optimiste. Les chances de survie sont de 75 à 80 pour cent.

Elle croit bien retourner au Sénat une fois les traitements complétés.

Josée Verner a notamment occupé la fonction de ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes. Après sa défaite aux élections de 2011, elle a été nommée au Sénat par M. Harper.