La Société canadienne du sang veut faciliter les dons des personnes âgées

HALIFAX – La Société canadienne du sang (SCS), qui organise les cliniques de dons de sang, prévoit faciliter les dons pour les donneurs plus âgés, en retirant quelques conditions d’admissibilité.

L’organisation laissera notamment tomber une exigence voulant que tous les nouveaux donneurs âgés de 61 ans et plus remettent une lettre de leur médecin confirmant qu’ils sont assez en santé pour faire un don.

Elle annulera aussi cette exigence pour les donneurs âgés de 67 à 71 ans qui ont fait un don dans les deux dernières années, et pour ceux de 71 ans et plus qui doivent présentement subir un examen médical à chaque année.

Selon le vice-président des relations avec les donneurs, Mark Donnison, la société voulait prendre des mesures pour rendre le don de sang «plus pratique».

Il y a environ 420 000 donneurs de sang au Canada. La SCS doit toutefois travailler sans relâche pour maintenir ce niveau, a affirmé M. Donnison. Environ 170 000 personnes par année cessent de participer aux collectes de sang, soit par obligation, soit par choix.

Les donneurs plus âgés sont importants pour l’organisme car ils ont tendance à donner plus de sang. Le tiers des donneurs a plus de 50 ans, mais ce groupe produit 45 pour cent des dons, selon le docteur Mindy Goldman, directrice médicale des services aux donneurs et cliniques.

«Nous avons maintenant pas mal d’expérience avec les donneurs plus âgés et nous voyons maintenant que nous n’avons pas besoin d’évaluation médicale supplémentaire pour ces donneurs», a-t-elle expliqué en entrevue avec La Presse Canadienne.

Tous les donneurs potentiels se présentant en clinique répondent à des questions de routine sur leur état de santé, ce qui rend l’évaluation extérieure superflue.

Les conditions d’admissibilité sont régulièrement revues, a indiqué Mark Donnison.

«Nous avons des critères très sécuritaires et à la fine pointe en place. En même temps, nous reconnaissons qu’il y a des éléments que nous pouvons travailler à simplifier.»

Au terme de la Semaine nationale du don de sang, la semaine dernière, M. Donnison a souligné le besoin de recruter de nouveaux donneurs, alors que l’été fait chuter la fréquentation des cliniques.

La Société canadienne du sang a mis en place des outils numériques pour faciliter le processus pour les donneurs, qui peuvent maintenant chercher des cliniques de sang, prendre rendez-vous ou obtenir des rappels par le site Web de la SCS, par message texte et par l’application GiveBlood pour téléphones intelligents.

«Au moins 15 000 rendez-vous se prennent chaque mois par les outils numériques et ce nombre continue d’augmenter», a précisé M. Donnison.

Laisser un commentaire