La vache atteinte d’ESB est née deux ans après un interdit plus sévère

EDMONTON – L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a confirmé mercredi que la vache albertaine atteinte d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est née deux ans après que le gouvernement fédéral eut imposé un interdit plus sévère sur la nourriture animale.

L’animal — qui vivait sur une ferme du nord de l’Alberta, près d’Edmonton — est né en mars 2009.

Un vice-président de l’ACIA, Paul Mayers, a indiqué que les enquêteurs de l’agence tentaient de déterminer la source de la nourriture animale utilisée sur la ferme en question et de mesurer les risques potentiels.

Le cas a été rapporté à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Ce cas ne devrait avoir aucune incidence sur les exportations actuelles de bœuf ou de bovins canadiens, a assuré M. Mayers.

Toutefois depuis l’annonce de la détection de l’ESB, la Corée du sud a annoncé qu’elle suspendait ses importations de boeufs canadiens tandis que l’Indonésie a adopté une mesure similaire pour la farine de viande et d’os.

L’enquête de l’ACIA suit son cours.

L’ESB est une maladie neurologique, dégénérative et mortelle, qui touche les bovins. Le dernier cas confirmé d’ESB au Canada remontait à 2011.

Laisser un commentaire
Les plus populaires