La victime du frère de Pickton mérite un dédommagement, selon l’avocat

VANCOUVER – Une femme soutient avoir été harcelée sexuellement et menacée de viol et de meurtre par le frère du tueur en série Robert Pickton sur un chantier de construction de la région de Vancouver.

Son avocat, Jason Gratl, a dit devant la cour suprême de la Colombie-Britannique que sa cliente poursuivait David Pickton pour un incident qui se serait produit en 1991, lorsqu’elle travaillait en construction et comme préposée aux premiers soins.

Pickton a été condamné pour harcèlement sexuel en 1992. Il a reçu une amende de 1000 $ et obtenu une période d’un an de probation, selon Me Gratl.

L’avocat a dit aux jurés qu’ils devaient maintenant décider si sa cliente, maintenant âgée de 55 ans, avait droit à une compensation pour dommages et intérêts pour les menaces qu’elle a reçues. Pickton lui aurait notamment dit de quitter la ville après qu’elle se fut plainte à la police.

Un autre employé de la compagnie d’excavation aurait menacé la femme au nom de David Pickton, lui disant que si elle ne quittait pas, son corps serait découpé et dispersé de manière à ce que les pièces ne soient jamais retrouvées.

Le procès devrait durer encore sept jours. Il avait été reporté à trois reprises depuis que la plaignante a déposé un avis de poursuite civile en novembre 2013.

Laisser un commentaire