L’Agence du revenu a reçu un million d’appels le jour où le PUGE a été bonifié

OTTAWA – L’Agence du revenu du Canada a reçu plus d’un million d’appels, lundi dernier, jour où le Programme universel pour la garde d’enfants a été bonifié par le gouvernement fédéral.

Plusieurs Canadiens ont téléphoné à l’agence pour savoir à quel moment exactement ils recevraient leur chèque, qui pouvait atteindre dans certains cas plus de 500 $.

Le porte-parole de l’Agence du revenu, Philippe Brideau, a indiqué mardi que la majorité des appels étaient liés à la façon dont les prestations seraient versées — plusieurs Canadiens ayant déjà choisi le dépôt direct pour leurs autres prestations.

Les prestations du Programme universel pour la garde d’enfants (PUGE) sont passées de 100 $ à 160 $ par mois pour chaque enfant de moins de six ans. Le programme prévoit par ailleurs une nouvelle prestation de 60 $ par mois pour les enfants de six à 17 ans. Le gouvernement avait décidé de verser le 1er juillet un montant rétroactif au 1er janvier 2015 pour ses prestations augmentées.

Pendant tout le mois précédant le versement, 9677 Canadiens ont appelé une agence du gouvernement pour s’informer du PUGE — la plupart pour signaler qu’ils n’avaient pas encore reçu leur chèque.

Marie-France Faucher, porte-parole au ministère de l’Emploi et du Développement social, a aussi indiqué que plusieurs Canadiens avaient appelé pour demander des précisions sur la façon dont ces prestations seraient imposées à la fin de l’année.

Le gouvernement fédéral espère recouvrer environ 565 millions $ de ces prestations grâce à l’impôt sur le revenu des particuliers, alors que les provinces récupéreraient environ la moitié de cette somme.