L’Agence métropolitaine de transport va disparaître et être remplacée par une autre structure

MONTRÉAL – L’Agence métropolitaine de transport (AMT) est appelée à disparaître mais devrait être remplacée par une autre structure.

Un changement de gouvernance dans le transport collectif de la grande région de Montréal se met donc en branle.

En entrevue à La Presse Canadienne vendredi soir, la porte-parole de l’AMT, Fannie St-Pierre, a toutefois précisé que les changements à venir ne signifient pas le démantèlement de l’AMT dès lundi.

La forme exacte que prendra la nouvelle organisation qui s’occupera du transport en commun n’est pas encore connue pour le moment, a-t-elle ajouté.

Mais ces changements ne devraient pas avoir de conséquences pour les usagers des trains de banlieue et des autobus, ajoute Mme St-Pierre.

«Il n’aura pas d’impact lundi. Il n’y aura pas d’impact ce week-end non plus. Les trains vont continuer à circuler. Les projets qu’on est en train de travailler vont continuer pour l’instant», a assuré Mme St-Pierre.

«On a une excellente collaboration avec le ministre des Transports, Robert Poëti, et avec le cabinet. La réflexion quant à l’organisation et la gouvernance du transport collectif a débutée il y a plusieurs années déjà», a ajouté Mme St-Pierre.

Rejointe en milieu de soirée, Anne-Catherine Couture, l’attachée de presse du ministre des Transports qui est aussi responsable de la région de Montréal, a indiqué qu’un nouveau plan pour l’AMT a été proposé vendredi à l’exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Plus d’information sera dévoilée dans les prochaines semaines, a-t-elle ajouté.

Mme Couture a souligné que l’ex-député péquiste Nicolas Girard «est toujours le président de l’AMT».

L’Agence métropolitaine de transport est une agence gouvernementale qui a pour mission d’accroître et de planifier les services de transport collectif afin d’améliorer l’efficacité des déplacements des personnes dans la région de Montréal.

L’AMT embauche près de 400 personnes. Il existe deux secteurs au sein de l’entreprise : l’exploitation des trains de banlieue et la planification des projets.

Laisser un commentaire