L’ambassadeur aux États-Unis Gary Doer s’impliquera dans un groupe de réflexion

WASHINGTON – Avant d’être ambassadeur canadien aux États-Unis, Gary Doer a été successivement travailleur dans une prison, représentant syndical, ainsi que premier ministre du Manitoba et il commencera bientôt un nouveau chapitre: coprésident d’un groupe de réflexion.

Le diplomate a annoncé qu’il ferait du bénévolat pour un institut américain, situé à Washington, qui se spécialise sur les relations entre le Canada et les États-Unis.

M. Doer coprésidera le comité consultatif de l’Institut canadien au Wilson Centre, qui produit des études et qui invite des conférenciers à des événements dans la capitale américaine.

Gary Doer avait déjà confirmé qu’il quitterait bientôt son poste d’ambassadeur, mais il n’avait pas précisé la date. Il avait expliqué qu’il laisserait sa place après avoir complété la transition avec le nouveau gouvernement libéral.

Il devrait revenir dans sa province natale alors que son travail au Wilson Centre sera à temps partiel.

L’ambassadeur a fait cette annonce à un événement lundi matin, auquel ont assisté trois anciens ambassadeurs canadiens, des employés de l’ambassade et un représentant américain du département d’État, qui a salué le travail de M. Doer.