L’armée devra accélérer la mise en service des hélicoptères Cyclone

OTTAWA – Les forces aériennes canadiennes devront accélérer la formation des équipages et la livraison des hélicoptères CH-148 Cyclone au cours des deux prochaines années afin de s’assurer que les nouveaux appareils soient en place à temps pour remplacer les CH-124 Sea King, qui doivent prendre leur retraite après 50 ans de loyaux services.

Un haut dirigeant de la Défense nationale a confié à La Presse Canadienne que l’armée réfléchissait aux moyens qu’elle devra mettre en oeuvre dès 2016 pour atteindre ces deux objectifs.

Depuis que l’ancien gouvernement conservateur a annoncé en juin dernier que les vieux hélicoptères seraient progressivement mis au rancart à compter de 2018, plusieurs observateurs ont exprimé de l’inquiétude, soutenant que les Sea King pourraient être retirés trop rapidement par rapport à l’arrivée des Cyclone.

Les Sea King décollent et atterrissent sur les ponts des navires de guerre et certains ont dit craindre que des bateaux canadiens soient obligés de prendre la mer sans hélicoptère.

La possibilité que les vieux hélicoptères soient remisés plus vites qu’ils ne sont remplacés est une difficulté à laquelle les planificateurs de la Défense tentent désespérément de remédier, a révélé le haut dirigeant.

«Nous cherchons des façons d’accélérer le processus de formation afin de nous assurer que nous aurons suffisamment de membres d’équipage capables de manoeuvrer l’appareil. Et nous croyons que ce sera le cas», a-t-il affirmé sous le couvert de l’anonymat.

«Nous voulons aussi accélérer la livraison de certains hélicoptères en 2016-2017 afin d’avoir plus d’appareils sur la piste de la base (des Forces armées canadiennes) à Shearwater.»

Seulement quatre Sea King ont été retirés jusqu’à présent et le haut dirigeant n’a pas pu fournir de détails concernant le moment où les appareils restants seraient remisés. Il a toutefois précisé que le programme du retrait des hélicoptères datant des années 1960 n’était pas suspendu.

Les 28 CH-148 Cyclone, dont la livraison a été repoussée à maintes reprises en raison de problèmes de développement depuis que les appareils ont été commandés en 2004, ne devraient pas être pleinement opérationnels à la fois sur les côtes Est et Ouest avant 2021.

De nombreux contretemps sont liés au logiciel sophistiqué qui régit toutes les fonctions de l’hélicoptère, du pilotage au système d’armes.

Selon des documents obtenus par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, les dirigeants de la Défense croient que les pépins ne seront pas tous réglés avant que l’appareil soit déclaré complètement opérationnel.

Laisser un commentaire