L’avion qui s’est écrasé au Manitoba pourrait avoir eu le mauvais carburant

THOMPSON, Man. – Un avion qui s’est écrasé dans le nord du Manitoba, mardi soir, blessant les huit personnes à son bord, pourrait avoir été approvisionné avec le mauvais carburant.

L’aéronef Navajo Chieftain, exploité par Keystone Air, s’est écrasé tout juste avant d’atteindre la piste d’atterrissage à l’aéroport Thompson.

Le président de la compagnie Cliff Arlt a déclaré avoir appris que l’avion avait pu être chargé avec du carburéacteur, au lieu de l’essence d’aviation Avgas, qui est requis pour ce type d’aéronef.

La compagnie a affirmé que les six passagers avaient apparemment réussi à sortir de l’avion par eux-mêmes, mais aucune information supplémentaire n’a été divulguée sur leur état de santé.

Les deux pilotes ont également été blessés lors de l’accident, mais leurs blessures ne mettraient pas leur vie en danger.

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a lancé une enquête.

Le porte-parole du BST, Chris Krepski, a dit mardi qu’il était trop tôt pour spéculer sur les causes de l’accident, ajoutant que les conditions climatiques et d’autres facteurs seront étudiés dans le cadre de l’enquête.

Il s’agit du deuxième avion de Keystone Air à être impliqué dans un écrasement au cours des dernières années.

En 2012, quatre personnes, dont un pilote, ont été tuées et une cinquième personne a été blessée sérieusement lorsqu’un avion de Keystone Air a frappé la surface glacée d’un lac sur une réserve située à 400 kilomètres au nord de Dryden, en Ontario.

Le BST avait conclu que les piètres conditions météorologiques, la glace sur les ailes et le manque d’expérience du pilote relativement aux atterrissages sur la glace avaient joué un rôle dans l’écrasement fatal.

Laisser un commentaire